Vous êtes ici : / Actualité /

Restitution publique "C'est MON patrimoine" à la Maison d'Izieu

Du 25 au 29 octobre, 30 jeunes des villes et villages du département ont participé à l'expérience C'est mon patrimoine, organisée par la Maison d'Izieu et la Sauvergarde de l'enfance - ADSEA de l'Ain, et soutenu par la communauté de communes Bugey-Sud.

Chaque année depuis 4 ans, ce lieu de mémoire prend vie au cours de la semaine avec ces jeunes artistes, accompagnés par les artistes Romane Kroke, Mehdi Krüger, Christophe Grandfils, Fabrice Chiambretto, les animateurs de l'ADSEA et de C'est qu'1 jeu. Deux autres artistes, dont Myriam Danheux (alias Phénix du Lac), ont suivi les jeunes lors du séjour et des veillées.
 
Cette édition sous le thème de l'engagement a accueilli 18 filles et 12 garçons de 12 à 15 ans originaires de Belley, Izieu, Culoz, Certines, Bourg-en-Bresse et Oyonnax. 
 

"Ce que les enfants d'aujourd'hui ont à dire sur ce qu'étaient les enfants d'Izieu"

résume Dominique Vidaud, directeur de la Maison d'Izieu.
 
Dans chaque atelier artistique, les jeunes ont été invités à ressentir, écouter, penser à ce qui les rend heureux et à ce qui leur fait peur aujourd'hui, et se laisser aller à créer... "On ne voit bien qu'avec le cœur, et l'essentiel est souvent invisible avec les yeux" rappelle Roman Kroke à partir de l'histoire du Petit Prince, qui s'est invitée au séjour.

Les créations, qu'elles soient plastiques, slamées ou rapées, filmées ou dansées sont des récits poétiques chargés d'histoire, de mémoire, de symboles. Mehdi Krüger a encouragé les jeunes à penser l'engagement : l'engagement pour lutter contre le sentiment d'impuissance, mis au passé, présent et futur. Des réflexions qui ont trouvé un écho avec la création des vidéos encadrée par Fabrice CHiambretto, où les jeunes artistes ont interrogé l'absence conjuguée au présent, et "la présence absente". 
 





Voir toutes les actualités