Vous êtes ici : / Actualité /

GEMAPI : La lutte contre la Renouée du Japon continue !


Luttons contre la Renouée du Japon, préservons les berges de nos cours d'eau ainsi que nos zones humides...

La communauté de communes Bugey Sud continue le « combat » contre la prolifération de la Renouée du Japon. Plusieurs chantiers ont repris en mai pour éviter, à terme, un envahissement trop important des milieux aquatiques. 



à gauche : prolifération de la Renouée du japon sur les berges de l'Arvières à Lochieu - à droite : après la première opération de lutte contre la Renouée du Japon (8 opérations au total sont programmées)


La Renouée du Japon est une plante originaire d'Asie importée en Europe au début du 19ème siècle pour ses qualités esthétiques. Elle pousse d'avril à septembre, peut atteindre jusqu'à 3 mètres de haut et s'enracinent jusqu'à 2 mètres de profondeur, stockant ses réserves dans d'imposants rhizomes. Cette plante est dite "exotique envahissante" car elle s'est acclimatée à notre région, s'est installée et s'est propagée notamment sur les espaces humides.

Cette prolifération très importante et rapide de la Renouée du Japon a des conséquences importantes sur l’équilibre des écosystèmes. Elle ne laisse aucune place aux autres végétaux, réduisant ainsi la richesse et la diversité floristique. Une berge contaminée, sans arbres typiques des cours d'eau, est souvent peu stable. Ce qui entraine des érosions de berge là où des enjeux proches peuvent exister (routes, ponts...).


 
Dans le cadre de sa mission de GEstion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI), la communauté de communes Bugey Sud poursuit son opération test engagée en 2018 pour lutter contre l'invasion de la Renouée du Japon !
 
Les sites traités en 2020 (pour certains, c’est la 3ème année préconisée, pour d’autres ce sera la première) :
 
  • L’Arvière aux Moulins d’Arvières (Lochieu)
  • Le Sedon et le Séran (après confluence du Sedon, direction La Faverge) à Champagne en Valromey
  • L’Yon à Artemare
  • Le Groin à Artemare juste avant sa confluence avec le Séran
  • Le marais de Marignieu (près de la station d’épuration)
  • Le marais de Fora (près de l’ancienne décharge des Erruts) à Ceyzérieu
  • Le marais du lac de Morgnieu à Ceyzérieu


La communauté de communes Bugey Sud a opté pour une nouvelle technique, basée sur des travaux manuels minutieux avec plusieurs passages par an :

1. fauchage rapide des parties aériennes et arrachage des rhizomes (à la pioche et à la main), 
2. arrosage
3. bâchage 
4. salage avec de la saumure (sans additifs !) pour épuiser au fur et à mesure le rhizome de la plante.



Photo ci-dessus : Le Marais de Marignieu avant 1er traitement annuel (sur 5), et après 1 année de travaux initiée en 2019.


Photos ci-dessus et ci-dessous : Le Séran à Champagne en Valromey, suite 1er passage (sur 5 de l'année 2020): arrachage des rhizomes, salage, bâchage.



Il faut savoir que le coût est très inférieur à la technique précédemment employée sur d'autres sites (criblage, concassage et bâchage des terres infestées). Technique qui fait appel à l'utilisation d'engins mécaniques pour déboiser, retirer les terres contaminées, broyer les rhizomes et réorganiser la berge de façon que la nature reprenne ses droits.

Certains sites, comme sur l'Arvière à Lochieu, sont difficiles d'accès pour un travail entièrement mécanisé et il a fallu trouver une autre solution pour lutter contre la prolifération de la Renouée du Japon !


 

En savoir plus


La Communauté de communes Bugey Sud a confié ces travaux à l'entreprise "Pisano Espaces Verts".

Le cout des travaux est réparti sur le nombre d’années préconisées (3 ans).

Durée des travaux : 3 ans (2018-2021)

Ces travaux sont financés par L'Agence de l'Eau Rhône Méditerranée Corse, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l'Ain et la Communauté de communes Bugey Sud.
 

 

Contact :

Communauté de communes Bugey Sud
Service GEMAPI
33, Grande Rue - 01300 Belley
Tél. 04 79 81 41 05 (choix n°5)




Voir toutes les actualités