DJAMM MÉTAPHORIK, c’est une équipe artistique de professionnels en résidence sur le territoire :

Abdou N’Gom, chorégraphe et coordinateur artistique
► David Rodrigués, assistant chorégraphe
► Marlène Gobber, assistante chorégraphe
► Johanna Moaligou, assistante chorégraphe
► Odrée Chaminade, costumière
► Hélène Léonard, plasticienne
► Radio Kaizman, composition et interprétation de la musique
► Fanfare Hoppla de Ceyzérieu, interprétation de la musique
 
L’équipe est composée d’artistes aux parcours variés pour apporter une touche sensible et un regard artistique singulier au projet "DJAMM MÉTAPHORIK". Un univers métissé qui est issu de la rencontre du chorégraphe Abdou N’Gom avec le territoire au cours des deux dernières années. Le collectif "DJAMM MÉTAPHORIK" est enrichi par des collaborations avec des artistes locaux.
 
Pour déployer son projet sur le territoire du Bugey Sud, "DJAMM MÉTAPHORIK" s’appuiera sur de nombreux relais locaux : la Fanfare Hoppla de Ceyzérieu, l’association Bugey Sud Actif, les quatre médiathèques, soutenues par la médiathèque départementale de Belley, le Centre social Escale, l’ADSEA, les écoles de danse Temps danse Jazz, Atelier Danse, Valromey en Scène et Ain si Danse, le Lycée du Bugey, les trois collèges et des écoles du territoire… (Liste non exhaustive !)

 


Abdou N’GOM


Directeur artistique de la Compagnie Stylistik, chorégraphe, danseur interprète
Après dix ans de karaté et cinq ans de gymnastique, en 1998, c’est l’électrochoc : Abdou N’Gom découvre les “Rencontres de Danses Urbaines” de la Villette et commence la danse hip hop. Après avoir fait partie de divers groupes, il se consacre à l’enseignement de cette danse dans l’Oise, où il a grandi, et suit diverses formations au sein de l’ADDIAM 95. En 2005, il travaille avec Lia Goldberg sur son premier solo et entre dans la Compagnie Malka pour la pièce "Des mots". En 2006, il crée la Compagnie Stylistik avec Clarisse Veaux, tout en poursuivant son parcours de danseur avec la Compagnie Losanges dans "Zou", la Compagnie A’corps en 2009 et la Compagnie Magic Electro en 2013 avec "De natura".
Depuis le début de sa recherche, Abdou N’gom nourrit son langage artistique en le confrontant à d’autres esthétiques. Il développe un hip hop très physique, généreux, sensible et emprunt d’une certaine forme de théâtralité.

 



David RODRIGUES

 Assistant chorégraphe / Répétiteur
Directeur artistique de la Cie Variations, danseur interprète.
Titulaire du Diplôme d'État de professeur de danse, option danse contemporaine.
David Rodrigues a commencé à danser dans les années 1980 et s’est notamment formé auprès du danseur Samir Hachichi, précurseur de la génération hip hop. En 1996, il se fait remarquer en qualifiant son groupe, les "Dynamik Breakers", pour les Rencontres Danse Ville Danse. Leur création "Entreblocs" sera présentée sur le plateau du Transbordeur à Lyon. Depuis 1998, il multiplie les expériences de danseur interprète, en travaillant avec Farid Berki, Franck II Louise, la Cie ACA, Éric Mézino, Kadia Faraux, Blanca Li, Maud Tison… Depuis 2005, il participe à toutes les créations de la Cie Kafig/Mourad Merzouki en particulier "Boxe Boxe" avec le Quatuor Debussy. Il débute son travail de chorégraphe comme assistant de Bouba Landrille Tchouda, puis à la suite d’une rencontre dans le cadre du projet du Défilé de la Biennale de la Danse de Lyon, il travaille avec Maud Tizon pour la création de son solo "Variations pour un homme seul".
 

 


Marlène GOBBER

Assistante chorégraphe / Répétitrice
Directrice artistique de La Piraterie, danseuse interprète
Marlène Gobber découvre le rap et le bboying dans les années 2000. Après un Master en communication et en management artistique, elle part à New York 2010 pour aller à la rencontre de la culture hip hop et se forme chez Alvin Ailey, au Broadway Dance Center et au Steps, expérimente le freestyle, les shows, les battles, les masterclasses puis découvre progressivement qu’elle peut mélanger les techniques hip hop et en faire une danse personnelle et intime. En 2011, elle co-créé le groupe Muff’in Crew, avec lequel elle remporte plusieurs concours chorégraphiques comme le Hip Hop Kontest (2012), Hip Hop Talent Tour : l’Original Festival, Converse, l’Opéra de Lyon, le festival Fêtes Escales à Vénissieux, le festival Vous les Femmes au Croiseur, … En 2013, Marlène Gobber décide de partir en mission humanitaire au Mexique au sein d’un centre d’accueil pour les enfants défavorisés. Elle propose des cours de danse et la création d’un spectacle pour les enfants.  Elle fonde le collectif d’artistes La Piraterie et se lance dans une vraie démarche autour de l’éducation par la transmission, l’action culturelle et solidaire. En 2015, elle intègre la Cie La Baraka Nawal Lagraa sur la pièce "Do you Be", avec une tournée nationale. Elle intègre la Cie Stylistik sur la pièce "RƎSISTANCES".



 


Johanna MOALIGOU

Assistante chorégraphe / Répétitrice 
Régisseuse lumière, interprète chorégraphique et professeur de yoga.
Après des études aux CNSMD de Lyon et au CDC de Toulouse, elle intègre la compagnie Scalène pour 3 créations.
Au début des années 2000, elle est lauréate du concours Solo Mio avec "Jane" chorégraphié par Cécile Laloy, à la suite duquel elles co- fondent la compagnie ALS. De ces recherches naît le désir de faire de la lumière. Johanna se forme à l'ISTS d'Avignon en 2006/2007. S'en suit un parcours de régisseuse lumière, plateau, et générale pour le Théâtre du Radeau, la vie Cox Igru, le groupe Mazalda....Elle reste fidèle à la danse en éclairant différentes pièces de Cécile Laloy et Youtci Erdos. En 2014, elle débute une formation de yoga qui l'amène à renouer avec le corps et le mouvement dansé. En 2015, elle devient interprète dans « May B » de Maguy Marin et « Clan'ks » de Cécile Laloy, tout en continuant son parcours de technicienne.




 

Odrée CHAMINADE

Costumière
Après des études artistiques, notamment aux Beaux Arts de Bordeaux, où elle a eu une approche de la scénographie, Odrée Chaminade se tourne vers le spectacle vivant et plus précisément le costume. Elle obtient le diplôme de l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) en 2004. Depuis plus de dix ans, elle met ses compétences au service de divers projets (danse, théâtre, cinéma, et cirque). En 2006, elle crée et réalise avec les participants bénévoles 350 costumes pour le Défilé de la Biennale de Rillieux-la-Pape sur le thème "Les villes du monde". Pour l’édition 2008 de la Biennale, elle fait la création des costumes du groupe de Bron pour Käfig. Odrée aime explorer les différentes approches du vêtement dans le monde, au travers de nombreuses cultures, naviguant de l’Asie à l’Afrique, associant et mélangeant les coupes spécifiques, les motifs, les techniques d’ennoblissement comme la broderie ou le batik. Son travail de fusion et d’hybridation, entrera en résonance avec le travail d’Abdou N’Gom et sa réflexion sur la différence et le rapport à l’autre et créer ainsi, pour le temps d’un défilé, un peuple de danseurs aux multiples sources, multiples inspirations, reflet d’une humanité riche nourrie de ses différences, un peuple d’ambassadeurs de la paix.




 
Hélène LÉONARD

Plasticienne 
Polymorphe, au moment même où la forme massive tend à l'amorphe, Hélène Léonard explore les incidences. L'incidence des formes bien sûr (arts plastiques, performance, danse, théâtre...), mais surtout l'incidence du/des monde(s), se nourrissant des liens sociaux qu'elle établit. C'est, ça et là, comprendre (et faire se comprendre) des mondes habituellement étrangers. Remarquée très tôt lors de ses études en école d'art, elle devient assistant d'artiste de renom (Bob Verschueren, plasticien  belge, proche du Land art notamment). Hélène Léonard se construit et poursuit sa recherche en questionnant son rapport à l'autre, poursuivant simultanément une formation d'art-thérapie.






RADIO KAIZMAN et FANFARE HOPPLA

Musique
Profondément inspiré des sonorités urbaines, du groove et des rythmes typiques des marching bands New Orleans, Radio Kaizman envoie un son percussif et cuivré, 
mélange d'influences multiples du jazz au hip-hop.  Un flow incisif, des voix féminines envoûtantes, et des improvisations puissantes pour une onde de chaleur qui fait bouger les corps sur la bonne fréquence. Radio Kaizman voit le jour en septembre 2012, entre Tournus (71) et Lyon (69), suite à des affinités musicales entre les membres, vieilles de plusieurs années (création Le Fanfaron en 2007, ENM de Villeurbanne), et commence à jouer dès janvier 2013 un répertoire riche en compositions originales. 
 

La fanfare Hoppla de Ceyzérieu est composé de 6 musiciens : soubassophone, batterie mobile, saxophones et clarinette, avec dans leurs tuyaux de la pression jazzy, funky, parfois à l'Est...En 2017, à l'occasion de la dixième édition d'Artzébouilles festival, ils montent la Band'Abraziv' qui réunit une cinquantaine de musiciens amateurs du territoire pour la grande parade d'ouverture. 


ÉQUIPE DE PRODUCTION DE LA COMPAGNIE STYLISTIK

Manuèle Berry, relations presse et diffusion
Paul Pitaud, administration
Véronique Georges-Vuillaumier, Présidente